Belem au Brésil [21-23 juillet 2012]

Depuis l’aéroport de Belem, nous prenons un Bus pour rejoindre le centre-ville et la place de la République. On cherche une pousada indiquée  par Giselle et Brett, 2 australiens super sympas rencontrés à Santarem voilà maintenant quelques jours. On traverse les quartiers pauvres de Belem. Des enfants jouent au cerf-volant dans la rue. Les batiments sont souvent en ruine ou presque, sales et souvent tagués. On trouve facilement la Pousada même si ici, aucune enseigne n’est présente ! Effectivement, le quartier tout comme la ville est assez glauque la nuit tombée et les habitant s’enferment derrière 1,2 ou même 3 grilles souvent électrifiées. Drôle d’ambiance… Cependant la pousada est très agréable et décorée avec beaucoup de goût. On discute avec Kuma, un japonais qui gère l’endroit. On communique encore une fois en mixant les langues ! A 20h30, il fait nuit mais on risque quand même une sortie pour trouver de quoi se nourrir. Effectivement le quartier craint vraiment ! Il y a beaucoup de vagabonds pas très nets du tout qui rampent sur les trottoirs. Et en plus, tous les commerces sont fermés ! On ne trouve aucun restaurant. On finit devant l’hotel Hilton (bizarre dans ce quartier) où un mini kiosque sert quelques encas. Voilà notre première impression assez décevante de Belem. Nous verrons bien demain, dimanche, de jour, à quoi ressemble vraiment la ville.

Après avoir réservés nos tickets de Bus pour Sao Luis, demain lundi 23, nous parcourons les rues de Belem de jour pour changer notre vision de la veille. Proche de notre pousada, sur la place, se situe le marché du dimanche. La Place a une toute autre ambiance. A cette heure, l’atmosphère est populaire et familiale. On se dirige ensuite vers la rive, au marché Ver-o-Peso, l’emblème de la ville. Aucun batiment ou presque n’est restauré. Dommage car ces batiments de la belle époque pourraient être tout à fait somptueux et attirés ainsi de nombreux touristes.

On rejoint alors la maison au 11 fenêtres (casa das 11 janelas), un batiment restauré cette fois, abritant un très bon restaurant et une galerie d’art.

On déambule alors dans les rues de la vieille ville déserte, et oui, nous sommes dimanche. On se risque tout de même à sortir l’appareil photos même si on ne se sent guère rassurés.

Une fois rentrés à la Pousada, nous tentons de réserver un hébergement à Sao Luis. Et oui, le trajet en bus dure a peu près 12h et nous partons demain matin vers 9h. Nous arriverons donc tard et tous les hotels et pousadas sont apparemment complets ! On apprend qu’un festival a lieu dans la ville. Le gérant de la Pousada nous aide en téléphonant à plusieurs hotels. En vain… Nous laisserons donc place à l’improvisation dès notre arrivée à Sao Luis demain dans la soirée.

A suivre !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :